Puis vas-tu ouvrir des boutiques bientôt ?


Ma réponse est dans ma face ! JAMAIS
Mon ego dirait que ce serait cool d’avoir des boutiques dans les centres commerciaux, ma tête et mon portefeuille eux me disent non.
Quoique vous en pensiez, ma tête est plus forte que mon ego 😉
Ouvrir une boutique dans un centre d’achat veut dire avoir Un point de vente dans UN endroit précis. Un endroit pour servir tout le Québec et de vous demandez de vous déplacer pour venir. Pour survivre à avoir un local dans un centre d’achat, il n’y aurait qu’une solution : augmenter mes prix de façon drastique, il n’y a pas de gagnants dans cette approche.
Plusieurs se sont cassé les dents à vouloir ouvrir leur propre boutique. Il y a eu Bleu Lavande qui après un succès à la ferme était parti en grand et a fait faillite avant de renaitre de ces cendres et a maintenant des points de vente partout dans les pharmacies. C’est cette dernière approche qui m’inspire.
Ma philosophie est d’avoir des magasins dans des magasins.
En plus de la vente en ligne, nous approchons les 600 points de vente et avec votre support, nous pensons avoir plus de 2000 points de vente d’ici Noël.
Ma tête d’entrepreneur ne peut s’empêcher de faire de l’anxiété (même pour mes compétiteurs) lorsque je vois des locaux avec peu de clients. Chaque fois, je me pose la même question :
Comment ils font pour vivre ?

Laissez un commentaire


Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés