Bâtir au lieu de démolir


Quand on suit la joute politique actuelle, on a l’impression que c’est un combat de boxe où l’on doit faire tomber les autres. 

Eric Duhaime dit vouloir « se débarrasser » de ceux qui ont piétiné les droits et libertés du peuple, Dominique Anglade dit vouloir « jeter les gants » (ce qui signifie vouloir se battre à mains nues) en référence à ses adversaires politiques. 

Si on adoptait une telle attitude en affaires, ça ne pourrait jamais fonctionner. Si la compétition domine le marché, il y a des raisons. Les compétiteurs ont des forces, des avantages que les clients apprécient. Ce qu’il faut faire ? Apprendre des compétiteurs et s’en inspirer. Trouver ce que les gens aiment, pourquoi ces compétiteurs connaissent autant de succès, et ce qu’on peut faire pour s’améliorer et réussir aussi bien qu’eux. 

Si la CAQ domine dans les sondages, il y a sûrement des choses qu’elle fait de bien. C’est comme si vous disiez aux électeurs, à VOS électeurs, qu’ils sont imbéciles de voter pour le parti au pouvoir. Ça contribue certainement au cynisme des citoyens envers la politique. Les partis se crachent dessus au lieu de mettre leurs idées en valeur, leurs réalisations, leurs grands projets. C’est pathétique. 

Quand un compétiteur est fort, tu apprends de lui, tu t’en inspires et tu essaies de faire mieux. Imaginez quelqu’un qui se lance en affaires en disant à tout le monde qu’il va écraser la compétition et qu’il va être le meilleur….pas sûr que vous achèteriez de lui. 

Trouvez votre élément différenciateur, ce qui vous distingue, au lieu de varger dans le tas.


Laissez un commentaire


Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés